LES DIEUX DU CHAOS STRIKE BACK!!!


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Sujets similaires
SOLM VERSUS WOW





Fonderie des Rochenoire :
10/10 NM
9/10 HM
-/10 Mythique

Normal: DOWN HM: DOWN

Normal: DOWN HM: DOWN

Normal: DOWN HM: DOWN

Normal: DOWN HM: DOWN

Normal: DOWN HM: DOWN

Normal: DOWN HM: DOWN

Normal: DOWN HM: DOWN


Normal: DOWN HM: DOWN


Normal: DOWN HM: DOWN


Normal: DOWN HM: -



WowProgress







Partagez | 
 

 Genèse -livre 1-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VORACH
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1056
Localisation : Terra Nostra NETHOU
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Genèse -livre 1-   Jeu 17 Nov - 14:04

Genèse



Quelques éléments Historiques ont été inclus pour mieux situer les récits :

LA DESSE OMMA:

Cette déesse est appelée UMMA chez les SOLM, OMMA DESSALA chez les Akkadiens et Babyloniens, puis OMMA plus tard.
Son activité cultuelle et mythologique n’a jamais été égalée par une autre déesse du Moyen-Orient.

À son apogée, elle était déesse de l’amour, de la procréation et de la guerre, régissait la vie et la mort. Elle a un aspect hermaphrodite (Omma barbata), comme beaucoup de déesses de ce type.


Le Mythe:

Mythe de la descente aux enfers :

Omma est la déesse tutélaire de Nethou, épouse du berger Vorach qui deviendra souverain de la cité. Les textes sacrés des oracles de Khêb témoignent d’un grand amour, mais il y règne aussi un pressentiment d’un malheur à venir. Dans certains de ces textes, la mort de Vorach est due au simple fait qu’il s’est uni à une déesse.
Il existe une version plus convaincante de cet épisode, et une autre où Vorach le berger est mis en concurrence avec un fermier, symbolisant la lutte entre les deux classes.

Omma, souveraine du « Grand Royaume d’En Haut », décide de descendre aux enfers pour supplanter sa sœur aînée Dessala, souveraine du Monde Inférieur.

Elle entre dans le palais d’Uruk, traverse les Sept Portes et arrive nue, dénuée de tout pouvoir, devant sa sœur et les Sept Juges des Enfers (Anunnaki), qui la tuent.
Les dieux sont informés, mais la récusent pour son acte. Alors Vorach façonne et envoie cependant 2 messagers asexués en enfer, qui raniment Omma avec le « breuvage de vie » et la « nourriture de vie ».

Obéissant à la loi qui dipose que quiconque pénètre en Enfer ne peut revenir sur Terre, les Anunnaki ne la laissent pas partir.
Omma doit fournir un remplaçant.
Elle revient sur terre accompagnée de démons et cherche un remplaçant.
Après diverses recherches, elle trouve Setech confortablement installé sur le trône de la cité (Nethou) et le désigne, par colère !

Explication bien « humaine » qui cache un mystère de la mort rituelle du roi pour assurer la fertilité universelle…

Dans la Version akkadienne, Omma et Vorach sont aussi les personnages du mythe. Il y semble qu'Omma va en enfer, après la mort de Vorach, pour ramener celui-ci. L’absence d’Omma (Déesse de la procréation) stoppe toute reproduction sur terre, ce qui panique les dieux et les poussent à la libérer ainsi que Vorach.

Rite du Mariage sacré :

Chaque année au nouvel an, le souverain était tenu « d’épouser » l’une des prêtresses d’Omma, afin d’assurer la fertilité des terres et la fécondité des femelles. Ce fut sûrement tout d’abord un rite propre à Nethou, qui s’est ensuite généralisé vers la fin du IIIème millénaire a toutes les terres.
Le Roi Vorach remplace le dieu Setech du mythe, et l’union avec la prêtresse, représentante de la Déesse Omma, a lieu dans le Palais de Nethou. Les festivités étaient très joyeuses et se déroulaient dans l’allégresse.
Ces hymnes de mariage sacré ont pu influencer le Cantique des cantiques, qui présente de nombreux traits similaires.



Chronologie des évènements qui conduirent Vorach et Enki ou Genki selon les transcriptions à unir leurs Empires.

Rappel historique :

Les SOLM vivaient sur les rives du Tigre et de l'Euphrate 3800 ans avant Brius. Cette civilisation qui occupait le territoire du Nethou moderne, nous laissa un témoignage d'une époque bien antérieure sous forme de milliers de tablettes en terre cuite où ont été tracées des inscriptions en caractères cunéiformes. Il faut savoir que le SOLM n'a pu être rattaché à aucun groupe linguistique connu à l'inverse de l'akkadien, une langue sémitique qui donnera naissance aux dialectes assyriens et babyloniens. Le pays des SOLM et d'Akkad était dominé par les deux villes principales qu'étaient Nippour, centre politique, et Eridou qui devint plus tard Ourouk, métropole religieuse.

En 1850 l'on mit au jour la librairie de Assourbanipal, contenant une collection de 30 000 tablettes. Ces inscriptions sont considérées comme la première forme d'écriture.

Les SOLM sont aussi premiers dans nombre d'autres domaines. Ils furent les premiers inventeurs de la roue, de l'école, d'un congrès à deux chambres, des historiens, de l'almanach des cultures, de la cosmogonie et de la cosmologie, des proverbes, des débats et des catalogues littéraires, de l'histoire de Noé repris dans la Bible, de la monnaie, des taxes, de la loi et des réformes sociales, de la médecine et de la recherche de la paix et de l'harmonie de la population.

Les récits gravés dans les tablettes se recoupent avec les textes bibliques en ce qui concerne les souverains et les cités qui y sont évoquées, tel que Shinar, mentionné lors de l'épisode de la tour de Babel. C'est à Eridou, site situé 300 Km au sud-est de Kedrok que la cité la plus ancienne a été découverte. Sous ses fondations, les archéologues trouvèrent un sol vierge, ce qui confirme le fait qu'il s'agit des tous débuts de la civilisation.

Le temple construit sur ce site est dédié à Enki (Genki).
Il date de 3800 ans avant Brius, ce qui correspond au début du premier calendrier mondial de Nippour. Ce dernier est l'un des plus importants sites religieux moderne, situé au nord-ouest du précédent, dédié quant à lui à OMMA. Les noms de ces Dieux sont basés sur la perception que les hommes de l'époque en avaient. Ainsi leurs surnoms reflètent leurs différentes qualités et l'étendue de leur pouvoir.
L'ensemble de ces Dieux est désigné sous le terme générique d'Anunnaki, bien que les Anunnaki soient plus précisément les Dieux jugent des Enfers, et les Igigi, les dieux du ciel. Il est à noter que Anunnaki signifie « Le Paradis est venu sur terre ».
Ou « l’ange déchu tombé sur terre », Renvoi explicite aux croyances humaines sur Satan..

« Le temple, il l'a construit de métal, serti de pierres rares,
Et il l'a plaqué de métal avec magnificence.
A Nethou, sur la rive, il a construit le temple. »



Le texte de Sethi (oracle père de khêb) :

Un texte ancien qui porte le nom de son héros, Sethi, et qui est le fruit du recoupement de textes babyloniens et assyriens, nous donne plus de détails que la genèse sur la création de l'humanité. Au lieu d'un Dieu, cependant, nous trouvons les différents Dieux des textes SOLM. Quand les colonisés, appelés ici « Dieux », sont arrivés sur Terre, l'humanité n'existait pas. Il est dit dans les tablettes mésopotamiennes qu'à l'origine, Omma, Vorach et Genki se partageaient le monde ; les autres dieux, en revanche, étaient soumis à un travail harassant : l'exploitation du minerai et des ressources naturelles.

« Quand les Dieux sont semblables aux hommes
Assumant leur travaille et supportant leur peine
Le labeur des Dieux était grand,
Le travail était pesant, la douleur importante.
Les colonisés commencèrent à se révolter contre leurs maîtres. Excédés, ils brûlèrent leurs outils et firent le siège du palais de Nethou. La révolte des colonisés conduisit à la perte d'un de leur chef : Socar.
« Vous avez abattu un Dieu
Ainsi que sa personnalité [son être spirituel].
Je vous ai ôté un travail pesant.
J'ai imposé votre dur travail à l'homme. »
La Mère des Dieux, Omma, a été appelée du « firmament » pour être présent lors du conseil des Dieux. C'est lors de ce conseil que le Dieu Genki trouva la solution :
« Alors que les Déesses de Naissances sont présentes,
Laissons-les créer un travailleur rudimentaire
Laissons-le s'atteler à la tache,
Laissons-le poursuivre le labeur des Dieux ! »


Après qu'Enki est trouvé la solution au problème de main d'œuvre, une créature capable d'effectuer le même travail que les colonisés fut donc créée.
« En argile le Dieu et l'homme seront liés, en une unité rassemblée.
Ainsi jusqu'à la fin des temps la chair et l'âme qui dans un Dieu ont mûri
- Cette âme qui dans un lien de sang est rattachée. »

On retrouve un terme similaire dans la Genèse biblique :

« 2.7 L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre »


Si je me permets de faire référence à la Bible, c'est parce que beaucoup de ses récits, notamment dans l'ancien testament, ont été inspirés par ceux inscrits sur les tablettes mésopotamiennes. Les auteurs de la Bible ont simplement modifié les noms des intervenants, et réduit le nombre des Dieux à un seul, tout puissant, ignorant la différenciation faite dans les textes originaux entre Dieu et Seigneur. Yahweh, le dieu du Sinaï, n'était pas le seul Dieu d'après les israélites. D'ailleurs, Yahweh provient de l'hébreu qui signifie « je suis ce que je suis ». Jéhovah qui vient de ce radical hébreu, YHWH, n'est donc pas un nom. Les textes anciens font référence à El Shaddai, qui signifie haute montagne, et à son opposé, Adon, qui signifie Seigneur.
Pour les Egyptiens, le nom de ce seigneur était assez similaire ; ils le dénommaient Aton. De là est venu le nom du pharaon Akhenaton, signifiant serviteur d'Aton. Pour les Cananéens, El Shaddai et Adon, ou Jéhovah et Seigneur, s'appelaient respectivement El Elyon et Ba'al. La signification reste la même. Ba'al figurait déjà dans des textes SOLM comme l'Enouma Elish. C'est un des noms que l'on donnait à Setech, dieu de la Terre ou ILU-KUR-GAL(signifiant chef de la montagne). Le Seigneur, quant à lui, était appelé Enki.
Les modifications apportées aux textes originaux sont avouées par les transcripteurs eux-mêmes si l'on en croit certaines exégèses. Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, rares sont ceux qui ont tenté de rétablir le sens premier des textes saints. C'est pourquoi il faut toujours garder cette dualité présente à l'esprit quand on croise le nom de Dieu (LHYM prononcé élohim) dans la Bible. Dans l'état de nos connaissances scientifiques, il est difficile de prendre à la lettre les récits bibliques et SOLM. La traduction ci-dessus est démentie par l'absence de préposition devant le mot correspondant à la « poussière » dans le texte original. On traduira donc le texte en « L'Éternel Dieu forma l'homme poussière de la terre ». Dans cette lecture la poussière n'est plus l'élément constitutif de l'homme mais le qualificatif que Dieu apporte à sa créature.

D'autres tablettes des oracles de Khêb mentionnent la nature des Dieux qui opéraient à cette création. Elles débutent ainsi :
« Quand le ciel eut été séparé de la terre, ce constant et lointain jumeau (...)
Que les destinées du ciel et de la terre eurent été fixées (...)
Les Anounnaki, les grands dieux,
S'installèrent dans d'augustes sanctuaires »


Et sur la création reportèrent leur pensée :

« Maintenant que les destinées du ciel et de la terre ont été fixées,(...)
Qu'allons nous faire ?
Qu'allons nous créer ? »(....)
Les Anounnaki qui fixent les destins,
Les deux(Vorach et Genki) répondirent à Omma :
Sur SARWYEN, le lien du ciel et de la terre,
Immolons des dieux Lambda

De leur sang créons l'humanité.
Le service des dieux sera leur lot. »


Mais il fallait que l'homme soit pourvu d'une âme, d'une entité spirituelle, afin que celui-ci soit plus évolué qu'un simple animal et ceci dans l'optique de satisfaire aux intentions des colonisateurs. Cette nouvelle créature portait le nom de « avatars » dans les textes SOLM, ce qui signifie « le mélange » (plusieurs déclinaisons s’en suivirent : orcs, centaures, elfes etc…)

Si l'on en croit le manuscrit du grand prêtre des oracles de Khêb, le Dieu dénommé Genki donne ses instructions, assisté par la déesse Mad la Menace dont le nom se traduit par « Dame de la côte » ou « Dame de vie » en SOLM :
« Mad la Menace sépara quatorze morceaux d'argile ;
Elle en déposa sept sur la droite,
Elle en déposa sept sur la gauche.
Entre eux elle plaça le moule
…les cheveux…
…le couteau pour le cordon ombilical…
Les sages et les instruits,
Sept doubles Déesses de Naissance furent assemblées ;
Sept donnaient dorénavant des hommes,
Sept donnaient dorénavant des femmes.
Les Déesses de Naissance apportaient dorénavant
Le souffle de la respiration vitale. »



Là encore la genèse corrobore les écrits SOLM.

« 2.21 Alors l'Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.
2.22 L'Éternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme… »


to be continued...

_________________


Dernière édition par le Mar 29 Nov - 2:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solm.phpbb9.com
VORACH
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1056
Localisation : Terra Nostra NETHOU
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Epopée livre premier   Mar 29 Nov - 2:31

[...] Suite à la Génèse une tentative de prise du pouvoir supreme par enki entraina une sanction exemplaire de la part du panthéon célèste. Peu de temps aprés les annunakis furent convoqués au pantheons célèste pour une réincarnation qui devait servir de test et de lutte ultime pour le grand chemin entre les forces maniquéennes representées par Omma pour la lumière et par Setech et Enki pour les ténnèbres... [...]


¤¤¤ EPOPEE¤¤¤


LIVRE PREMIER



Vorach grâce à sa Déesse Omma qu'il n'avait jamais céssé de prier en son fort interieur, se trouva l'objet d'un enjeu divin.
En effet, quand la Déesse Omma le libera de l'emprise du goa'uld Setech les dégats etaient trop important dans le karma du chef du SOLM.
Toutes ces lunes passé à égorger, violer et bruler avaient d'une façon certaine entamé le capital de bonté dont Vorach disposait à l'origine.
Ainsi même si Omma en réalisant l'Ascenssion avait debarrassé les terres argentées de la tyranie de Setech, l'âme de Vorach ne lui etait pas pour autant acquise.
Setech fît valoir ses droits auprés du panthéon des dieux et le pacte suivant fût conclut:

Vorach serait renvoyé parmis les hommes sous la forme gracieuse d'un centaure et son libre arbitre lui serait rendu, s'il s'orientait vers le mal, Setech recouvrerait ses droits sur cette âme et pourrait denouveau prendre possession de l'enveloppe charnel de Vorach.
En revanche si la bonté primale de Vorach se faisait jour alors Omma Dessala pourrait le purifier et laver son karma des atrocitées commises jadis quand Setech etait mettre de son corp.



La terre trembla, le ciel s'obscurcit et dans un fracas assourdissant Vorach fût renvoyé sur terre dans la province de centorus non loin de kedrok.




A peine arrivé, Vorach se mit en quete de son histoire et de son destin, il avait perdu une partie de sa memoire. Il avait certes le souvenir des dernieres decenie passé à terrorriser le peuple des terres argentées mais cela lui revenait plus comme des flashs, comme s'il avait assisté a ces scènes atroces en tant que spectateur impuissant et non comme acteur.

Dans ces nouvelles contrés il se sentait a l'abri et ne tarda pas a glaner le maximum de renseignements sur les forces en présences et sur les bribes de son passé tumultueu.

Au détours d'un lac non loin d'un autochtone du nom de nathanael, être sympathique s'il en est, Vorach croisa le chemin de mad et instantanément il reconnu sa prêtresse.

la jeune et nubile Mad dite la menace qu'il avait acquit pour 10 000 pieces d'or auprés du regretté KING souverrain des Hordes Bellalliances, et qui etait devenu par la suite la grande prêtresse du temple d'Omma et sa compagne en titre.

Mad gracieuse centaure a l'air mutin lui inspirait les sentiments les meilleurs et exhaltait en lui la resurgence d'une bonté enfouit. Omma etait surment à l'origine de cette rapide rencontre...

Chemin faisant et alors qu'il s'entrainait au maniement des armes Vorach fît la rencontre de Genki un centaure grand et trapu à l'air inquiétant, les deux centaures se jaugèrent et aprés quelques instants courrèrent vider de nombreuse chopines de bierres a la taverne alentours.
Un sentiment étrange envahissait Vorach quand il etait a proximité de Genki, des envies de massacres et d'orgies, même si les souvenirs etaient floues, le sentiments que Genki et lui avaient été compagnon de tueries était puissant.
Sans qu'il ne cherche a analyser la situation plus avant Vorach continua son chemin accompagné de ses deux nouveaux camarades.

[L'ombre du terrible ENKI planait sur le centaure Genki, et Setech n'etait surment pas innocent dans la rencontre de Vorach avec genki. Enki avait essayé de s'arroger le pouvoir des dieux supremes et pour cela fût banni du panthéons célèste, il ourdissait depuis les plus terribles projets de dominations des races inferieures du royaume sylvestre et des marrais, en faite de toutes les races peuplant ou encombrant au choix ^^ les terres de sarwyen]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solm.phpbb9.com
 
Genèse -livre 1-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Skavens] Réactions sur le nouveau Livre d'Armée
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» Le Livre des Merveilles ("Le Devisement du Monde") - Livre premier
» Ethique à Nicomaque, Livre X
» Le livre de Sylvania : Religion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES DIEUX DU CHAOS STRIKE BACK!!! :: SARWYEN :: FORUM ROLE PLAY :: ROLE PLAY (le notre^^)-
Sauter vers: